Nutrition

Je suis spécialisée dans le domaine de la Nutrition et de la Diététique, avec tout le sérieux que la Médecine requiert.

En effet, même si l'on voit fleurir un peu partout les régimes les plus farfelus, souvent par des personnalités appartenant plus au monde du show-biz qu'à celui de la médecine, un régime, dans tous les cas, doit bénéficier d'un suivi médical strict et personnalisé.

Il est avant tout nécessaire, dans le cadre d'un encadrement médical, de prévoir un bilan biologique sanguin afin de mettre en évidence des déséquilibres biologiques pouvant avoir des retentissement sur la santé et le poids.

 

Perte de poids- Amaigrissement- Régime

Maigrir

Vous pouvez avoir urgemment besoin d'entamer un régime amaigrissant devant la survenue de problèmes médicaux préoccupants, qui vont s'améliorer avec une perte de poids, même modérée.

Ou alors vous pouvez avoir envie de perdre du poids pour améliorer l'image que vous avez de vous-même.

Dans ces deux situations, et dans toutes les autres qui vous donnent envie de vous intéresser de plus près à votre alimentation... et à vous-même, je suis à votre écoute, avec le professionnalisme que permet d'acquérir l'expertise et l'expérience médicale.

En effet, seule une prise en charge médicale permettra de prendre en compte tous vos antécédents.



Entretien de votre équilibre pondéral

Stabiliser son poids

Vous avez déjà suivi un régime au sein du cabinet médical, je reste à vos côtés pour vous soutenir et vous aider à avoir les bons comportements pour maintenir le poids que vous êtes parvenu à obtenir.

Aussi dans le cas où vous avez réussi votre régime sans suivi médical, où vous avez absolument aussi besoin d'une vérification médicale après le stress qu'un régime plus ou moins adapté a imposé à votre corps.

L'enjeu est de conserver ce poids d'équilibre dans lequel vous vous sentez bien, dans le calme, la sérénité... et la sécurité médicale!...



Rééquilibrage alimentaire

Comment manger au quotidien

Vous ne souhaitez pas perdre de poids, ou ce n'est en tout cas pas votre plus grande préoccupation.

Vous souhaitez avant tout comprendre l'alimentation, ce qui devient difficile dans notre société, au milieu de la foule d'informations que l'on nous donne, informations parfois contradictoires...

Il est parfois difficile de s'y retrouver...

Vous avez frappé à la bonne porte, et je vous réexpliquerai simplement et avec plaisir ce que veut dire le bien-manger.



Suivi nutritionnel des enfants et adolescents

Une rééducation alimentaire en douceur

Le surpoids de l'enfant ou de l'adolescent nécessite une prise en charge spécifique.

C'est avant tout aider les jeunes à acquérir de bonnes habitudes alimentaires.

La perte de poids n'est pas l'objectif déterminant.

Il s'agit surtout d'enrayer la prise de poids.

En effet, la croissance permet de corriger le déséquilibre taille/poids de l'enfant, en parrallèle de la correction des erreurs alimentaires.

La présence d'un des parents est demandée si l'enfant à moins de 12 ans (il est rarement maître de son alimentation à cet âge).

Pour les adolescents de plus de 12 ans, le choix de la présence ou non d'un parent est laissé à leur libre arbitre.

Dans tous les cas, l'adaptation de son alimentation nécessite une modification de l'alimentation de toute la famille afin de ne pas le marginaliser.

Les objectifs sont définis en consultation avec le jeune, et réajustés au fur et à mesure si besoin.



Ménopause et prise de poids

Une bonne gestion de ce bouleversement féminin

80% des femmes disent prendre du poids à la ménopause, en moyenne entre 4 et 7 kilos !
Au moment de la ménopause, la prise de poids peut s’accélérer et s’avérer très difficile à contrôler, notamment à cause de la diminution progressive de la production d’hormones « féminines ».

Résultats :

  • Phénomène conjoint de prise de masse grasse et perte de masse musculaire.
  • Phénomène de « Masculinisation » de la silhouette. (Prise de poids localisée au niveau du ventre, cuisses qui s’affinent, fesses qui fondent…).



Au cours de la périménopause et après la ménopause, ce sont les hormones qui sont en cause dans ce changement de l’apparence physique.

Leur disparition progressive stimule la production de graisse et contribue à la rétention d'eau.

Le corps change.

La répartition des graisses dans les endroits caractéristiques « des rondeurs féminines » se modifie : les cuisses s’affinent, les fesses et les seins fondent, tandis que les petits kilos superflus viennent désormais se stocker au niveau de l’abdomen. (Apparition de «poignées d’amour»).

Pourtant, ce n’est pas une fatalité : plus on s’y prend tôt, plus cette prise de poids peut être maîtrisée, voire anticipée.

Prendre du poids lorsque la ménopause montre ses premiers signes n’est pas une fatalité!

Je m'attacherai au cabinet  à trouver la solution adaptée à votre cas.

Aux alentours de la ménopause, la masse musculaire diminue spontanément au profit de la masse grasse, sans que l’alimentation n'ait changé. Dès lors, si l’on veut garder sa ligne, il devient indispensable de maintenir une bonne hygiène de vie.

Les muscles sont les organes qui consomment le plus d’énergie dans le corps, même au repos. Lorsque la ménopause approche, nous avons vu que la masse musculaire diminuait : ainsi, en conservant la même alimentation, nous aurons donc naturellement tendance à grossir. Il devient impératif de réajuster ses besoins énergétiques car les apports journaliers recommandés ne sont pas les mêmes à 45 ans qu’à 20 ans !

Cependant, limiter l’apport énergétique total ne suffit pas toujours.

Lorsque la ménopause approche, la répartition de la masse grasse change de façon naturelle. Le corps a plus de difficultés à éliminer les déchets et les toxines, et de plus, un phénomène de rétention d’eau fait son apparition, principalement dû aux variations hormonales et à une mauvaise circulation sanguine.
Il existe des solutions médicales et nutritionnelles pour venir à bout de ces problèmes.

Je suis là pour vous les donner et vous aider à les mettre en place.

 

 

Thyroïde et prise de poids

Fatigué(e), déprimé(é), irritable, gain de poids: et si c'était la thyroïde?

C'est un problème de santé qui affecte des millions de personnes, dont une majorité non diagnostiquées!

Des études suggèrent que la qualité de vie de millions de femmes et d'hommes serait affectée par un problème relié à la glande thyroide, non diagnostiqué.

La glande thyroide est une glande en forme de papillon, très proche de la trachée, juste en dessous du larynx.

Elle règle, entre autres, la production de l'énergie, agit sur le métabolisme des graisses dans l'organisme, a une action importante sur le système cardio-vasculaire et la circulation du sang dans le cerveau.

Elle joue un role sur la qualités de vos ongles et de vos cheveux.

De plus, son fonctionnement est intimement lié à la puberté, et chez la femme, au cycle menstruel et à la grossesse.

Bref, son action est multiple sur le cerveau, le foie, le coeur, les os, les ovaires... et le poids!

Lorsque la thyroide ne fonctionne pas correctement, il peut se produire une multitude de problèmes de santé.

La principale déficience de cette glande est ce que l'on nomme l'hypothyroïdie, lorsqu'elle travaille trop lentement.

Les principaux symtômes d'une déficience de la thyroïde sont:

- sensation de froid

- gain de poids (même sans gros appétit), et difficulté à maigrir

- sensation de fatigue, même en dormant beaucoup

- difficulté à se réveiller le matin

- perte des cheveux, ongles fragiles

- épuisement

- irritabilité et sautes d'humeur

- perte de concentration, de mémoire

- baisse de l'immunité

- dépression

- constipation

- troubles du rythme cardiaque

- picotements dans les mains et les pieds

- irrégularité du cycle menstruel chez la femme

Il peut y avoir présence d'un ou plusieurs symptômes.

Une prise de sang, prescrite par le médecin au cabinet, peut réveler un taux élévé de l'hormone TSH, et ainsi réveler une hypothyroidie.

Même si vous ne ressentez pas ces symptomes, je vous recommande de faire ce test si vous avez plus de 35 ans, et de le refaire tous les cinq ans.

Mais attention, un cas moyen ou léger d'hypothyroidie peut ne pas être détecté par l'analyse de sang.

Seule l'expertise du médecin permet de faire le diagnostic, grâce à un interrogatoire poussé au cabinet médical.

Ainsi, on pourra mettre en évidence et soigner une possible déficience de la thyroide, et ainsi, agir sur le poids que son dérèglement vous a fait prendre!!!



Suivi pondéral pendant la grossesse et après l'accouchement

Pendant la grossesse, une femme  devrait prendre normalement entre 9 et 12 kilos, en moyenne.
Une surveillance médicale régulière est nécessaire pour ne pas prendre trop de poids, mais aussi en même temps pour éviter les carences nutritionnelles et vitaminiques.
Car les excès ne sont pas anodins.
Les  kilos superflus sont souvent difficiles à perdre et ils peuvent provoquer de vrais problèmes de santé chez la future maman et chez le bébé à naitre.
Il est donc très important d'avoir une alimentation adaptée pendant ces neuf mois.
Au cours du premier trimestre, la prise de poids attribuable à la grossesse est faible, voire nulle, et devrait passer inaperçue!
Il est donc important d'être vigilante dès le début, encore plus si vous avez déjà pris du poids avant le début du quatrième mois de grossesse!!!
C’est au début du deuxième trimestre que la prise de poids va véritablement s’amorcer, et c'est à partir de là que la prise de poids peut devenir explosive.
Les hormones liées à la grossesse entraînent une hausse de l’appétit, de plus les nausées disparaissent...

Résultat: une augmentation excessive de la ration alimentaire, qui passe souvent inaperçue, alors qu’elle est bien réelle!
Beaucoup de futures mamans se laissent complètement aller à de véritables fringales sous prétexte qu’elles pensent devoir  manger pour deux…
Mais attention, pas besoin de manger plus, mais de manger mieux!
Pour la maman et pour le bébé!!!
Effectivement, une prise de poids trop importante est dangereuse pendant la grossesse, pour la maman et le bébé.
Elle peut faire apparaître de gros problèmes médicaux.
Pour  la maman: hypertension artérielle et risque d'accouchement prématuré, diabète gestationnel...
Pour le bébé: un gros poids de naissance avec des complications possibles pendant l'accouchement, des risques de surpoids et d'obésité  dès l'enfance, ainsi que de diabète, même adulte.
J' attache donc au cabinet une importance capitale à la prise en charge des femmes enceintes et de la surveillance médicale de leur poids.
De plus,  il s'agit aussi de maintenir un équilibre nutritionnel grâce à un régime alimentaire adapté aux besoins de la grossesse.
Les carences peuvent en effet elles-aussi être responsables de complications de la grossesse elle-même et de problèmes de santé chez le bébé, et doivent absolument être évitées.
Pour toutes ces raisons, il est primordial de ne pas faire  seule un régime, en particulier pendant la grossesse, où la santé du bébé est elle-aussi en jeu.
Au cabinet, je suis là pour conseiller et aider la future maman de manière éclairée et adaptée.
Ici, je prend en charge non seulement les femmes enceintes, mais aussi les nouvelles mamans qui souhaitent revenir à leur poids d'avant grossesse.
Des solutions existent dans tous les cas, en toute sécurité.



Diabète gras

Prévention ou amélioration du diabète

Le diabète de type 2, plus communément appelé le diabète gras, ou diabète non-insulino requerant (DNID), est largement prévenu ou amélioré par la prise en charge de son alimentation.

Une perte de 10% du poids peut même permettre d'abandonner les médicaments anti-diabétiques oraux déjà prescrits, et, dans tous les cas, d'améliorer le confort et de diminuer la survenue des complications liées à cette maladie chronique.

Il peut dans certains cas devenir insulino-requérant, c'est à dire nécessiter le recours à des piqures d'insuline pour être contrôlé.

Perdre du poids permet souvent d'éviter d'avoir besoin d'en arriver à cette solution.



Troubles fonctionnels intestinaux

Des solutions pour l'intestin irritable

Vous souffrez de maux de ventre et d’habitudes intestinales déréglées, diarrhées, constipation, ballonnement abdominaux, difficultés à digérer...

Différents facteurs peuvent contribuer à l'apparition de ces troubles: stress, anxiété, alimentation, tabagisme, changement de rythme de vie, âge...

Pourtant, on vous a déjà dit que vos tests étaient tous normaux...

Comment est-ce possible?...

On appelle ces problèmes des troubles fonctionnels intestinaux, ou syndrôme de l'intestion irritable, ou colopathie fonctionnelle.

Vos malaises sont causés par un mauvais fonctionnement , à une hypersensibilité de votre intestin, ainsi qu'à un déséquilibre de sa flore.

Les tests qui existent ne permettent pas de « voir » ces anomalies; c’est pourquoi leurs résultats sont « normaux ». Mais cela n’empêche pas que vos malaises sont bien réels et qu’ils ne sont pas attribuables à votre « imagination »!

Vous avez besoin d’un soulagement de vos douleurs ou de votre gêne.

C’est là qu’il faut concentrer nos efforts.

En effet, plusieurs approches peuvent calmer vos symptômes.

Des solutions existent et j'y apporterai toute mon attention au cabinet, dans le cadre d'une prise en charge individualisée.



Intolérance au gluten